Étiquette : histoire du costume

Ce qui me fascine dans la mode actuelle

Ce qui me fascine dans la mode actuelle

Bonjour à toutes et tous ! Je reviens cette fin de semaine avec un long article pour vous donner plein de lecture pour ce weekend. Le billet vous paraîtra peut-être enfoncer des portes ouvertes, ou peut-être qu’il vous intéressera. Toujours est-il que j’avais envie de […]

HSM’15 #8 Heirloom & Heritage : Autopsie d’un corsage 1900

HSM’15 #8 Heirloom & Heritage : Autopsie d’un corsage 1900

Bonjour à toutes et tous ! Je suis désolée du manque d’activité sur le blog en ce moment et je vous poste encore cet article en coup de vent (mon frère s’est marié hier en région parisienne et on part tous demain dans le sud […]

Voyage au musée de la mode d’Albi

Voyage au musée de la mode d’Albi

Lors de mon passage à Toulouse, j’avais très envie d’en profiter pour aller faire un tour à Albi, qui revêtait plusieurs intérêts pour moi : sa cathédrale, son musée Toulouse-Lautrec et son musée de la mode. Tout ça saupoudré d’une vieille ville mignonne comme tout, qui ne m’a pas déçue. Je vais me concentrer, dans cet article, sur le musée de la mode car le reste s’éloignerait un peu trop de l’objet de ce blog, mais je vous encourage tout de même vivement à aller visiter la cité épiscopale qui vaut le détour (elle est d’ailleurs classée au patrimoine mondiale de l’UNESCO depuis 2010 ou 2011).

Mais revenons à nos moutons et parlons du musée de la mode, initiative privée portée par la passion d’un collectionneur, Dominique Miraille, qui a réhabilité un ancien couvent au cœur de la vieille ville pour en faire un musée où exposer sa collection de vêtements allant du 18ème siècle aux années 1970.

pochette brodée sequins 1935, musée de la mode d'Albi
Pochette brodée, 1935

Une exposition de mode par an

Tous les ans, Dominique Miraille puise dans sa collection de vêtements anciens pour proposer une nouvelle exposition qui fait vivre le lieu. Cette année, l’exposition s’intitule “Noir sur Blanc, Noir et Blanc” et revêt deux aspects :

  • “Noir sur blanc” pour évoquer l’écriture, la littérature qui contient bon nombre de descriptions de toilettes.
  • “Noir et blanc”, une sélection de vêtements en noir et blanc.

Les deux types de vitrines s’articulent assez bien dans l’espace, même si j’avoue que le côté “Noir et blanc” m’a paru un peu plus faible (non pas dans le choix des pièces, mais plutôt dans le discours qui était peu clair). En revanche l’aspect “Noir sur blanc” est, à mon sens, une vraie réussite. Chaque pièce exposée correspond à un passage de la littérature décrivant une toilette ou un élément de toilette. Pour certains extraits le vêtement associé est particulièrement bien choisi et je trouve que cette approche est vraiment très bien trouvée pour plaire au public le plus large. J’ai visité l’exposition avec un ami qui ne s’intéresse pas du tout au costume historique et qui a vraiment apprécié l’exposition et le point d’ancrage littéraire. Cela étant dit, quand on apprécie les costumes, le discours de l’exposition a assez peu d’importance tant les pièces sont belles.
vitrine exposition noir blanc musée de la mode d'Albi

chaussures 1895 1900 musée de la mode d'Albi
Chaussures vers 1895-1900
Satin noir. Haute languette brodée de perles de jais et de paillettes

Petits bijoux au musée de la mode d’Albi

Dominique Miraille a vraiment rassemblé des petits bijoux dans sa collection qui valent à eux seuls le déplacement. Les pièces sont évidemment d’époque, non restaurées et en excellent état. Il a d’ailleurs rassemblé des choses assez originales qu’on ne voit pas souvent. J’ai littéralement mitraillé l’exposition, mais comme il y fait assez sombre pour préserver les textiles, mes photos ne sont pas terribles. J’espère en tout cas qu’elles vous donneront envie d’y aller !

robe de bal 1845 musée de la mode d'Albi
Mon coup de cœur de l’exposition. Une robe de bal toute légère vers 1845
tenue de vélo 1890 musée de la mode d'Albi
Une tenue dont je n’ai pas photographié le cartel, mais qui est peut-être une tenue de vélo vers 1890 ?
Robe et couronne de mariée vers 1910 musée de la mode d'Albi
Robe et couronne de mariée vers 1910
robe de mariée 1910 musée de la mode d'Albi
Visuel de Dominique Miraille de la robe de mariée
robe 1890 musée de la mode d'Albi
Une robe vers 1890, je pense, mais dont je n’ai malheureusement pas photographié le cartel

robe 1890 musée de la mode d'Albi

Corsage de bal vers 1860, musée de la mode d'Albi
Corsage de bal vers 1860
Corsage de bal vers 1855 musée de la mode d'Albi
Corsage de bal vers 1855
Organdi brodé au plumetis
robe à tournure musée de la mode d'Albi
Robe à tournure dont je n’ai pas photographié le cartel
bottines matelassées 1880 musée de la mode d'Albi
Bottines vers 1880
Satin marron piqué et matelassé. Boutons et lacets assortis
visite 1885 musée de la mode d'Albi
Visite vers 1885
costume d'homme musée de la mode d'Albi
Costume d’homme (pas de photo du cartel)
robe pour le tennis 1920 musée de la mode d'Albi
Robe pour le tennis vers 1920.
Coton piqué
corsage 1900 musée de la mode d'Albi
Corsage vers 1900 (pas de photo du cartel)
robe vers 1845 musée de la mode d'Albi
Robe vers 1845.
Soie “gorge-de-pigeon”. Corsage rehaussé de boutons et passementerie de soie.
Châle en dentelle de Chantilly
costumes d'enfants vers 1900 musée de la mode d'Albi
Costume marin de petit garçon vers 1900 (coton piqué bleu et blanc, béret en coton bleu et pompon de laine) et robe de petite fille vers 1900 (broderie anglaise sur coton)
robe petite fille 1830 musée de la mode d'Albi
Robe de petite fille vers 1830.
Coton incrusté de bandes de tulle de soie
robe petite fille 1860 musée de la mode d'Albi
Robe de petite fille vers 1860.

Il y a beaucoup de photos, mais ce n’est qu’un petit aperçu de ce que vous pourrez voir dans l’exposition. Tous les dimanches, Dominique Miraille propose une visite accompagnée qui est, paraît-il, passionnante. Je n’ai, malheureusement pas pu la faire car nous sommes allés à Albi le samedi, mais j’ai eu l’occasion d’échanger quelques mots avec lui après ma visite et il est très sympathique. Il a d’ailleurs eu la gentillesse de m’offrir le catalogue de la première exposition du musée dans lequel les reproductions sont nombreuses et de bonne qualité. Bref, je ne peux que vous conseiller la visite si vous avez l’occasion de passer par Albi !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmail