Étiquette : couture

Sauver Felindra de la catastrophe grâce à Ségur

Sauver Felindra de la catastrophe grâce à Ségur

Bonjour à toutes et tous ! Le projet dont je vais vous parler aujourd’hui a été commencé l’été dernier et m’a donné tellement de fil à retordre que je ne l’ai terminé que le weekend dernier (et encore pas du tout comme il devait l’être 

[LIVRES] Couture classique pour enfants

[LIVRES] Couture classique pour enfants

Bonjour à toutes et tous ! Avant de vous montrer (bientôt j’espère) le costume que je suis en train de finir en ce moment, je viens vous parler d’un livre qui a rejoint ma bibliothèque couture depuis plusieurs mois, mais que je n’avais pas pris 

Une chemise Alphonse en viscose

Une chemise Alphonse en viscose

Bonjour à toutes et tous ! En attendant les photos de ma polonaise, qui continue tranquillement de se faire belle, je reviens pour vous parler d’un projet plus printanier : la chemise Alphonse de Make my Lemonade.

J’en avais déjà parlé sur le blog, à l’occasion de soldes importantes chez la marque Make my Lemonade j’avais acheté leur modèle de chemise Alphonse en prêt-à-porter avec un motif de grosses marguerites blanches sur fond turquoise et cette chemise avait été une révélation. Je ne portais jamais de viscose avant ça et j’ai compris l’engouement pour cette matière malgré son impact environnemental assez merdique. Comme je porte tout le temps cette chemise, je me suis accordé le droit de m’offrir, de temps en temps, des tissus pas top du point de vue de l’empreinte écologique, mais suffisamment beaux pour les rentabiliser au maximum.

chemise Alphonse de Make my Lemonade
Notez que j’ai galéré de ouf pour que le fond blanc soit blanc et j’ai échoué. Je vous laisse donc admirer ce joli dégradé du froid au chaud 😉

Ce modèle de chemise Alphonse existe également en patron de couture, je n’ai donc pas hésité bien longtemps avant de décider de me le coudre. Il est d’ailleurs possible que ce soit LE modèle qui m’ait convaincue de m’abonner à l’offre PDF de patrons Make my Lemonade. J’avais demandé comme cadeau de Noël une viscose Atelier Brunette (commandée chez Motif Personnel de mémoire) et j’attendais que les températures se réchauffent un peu pour m’y mettre. Confinement aidant, j’ai décidé de la coudre cette semaine, ce qui m’a pris en tout une grosse journée.

chemise Alphonse en viscose

Une chemise Alphonse printanière

La viscose étant très fuyante, j’ai pris mon temps pour la couture, mis beaucoup d’épingles et je me suis appliquée pour faire honneur à ce tissu que je trouve très beau, autant qu’il est cher. La marque Atelier Brunette propose des motifs très jolis et qui font très envie, mais ce n’est clairement pas pour tous les budgets. Je trouvais jusqu’à maintenant leur démarche environnementale trop peu consciente pour avoir envie de les soutenir, mais il semble qu’il y ait des changements en cours de leur côté, c’est donc une affaire à suivre. L’achat de cette viscose était clairement de l’ordre du caprice dont on peut se passer, mais que voulez-vous, l’humaine que je suis est faible et je vous promets que cette chemise sera aimée et portée jusqu’à ce qu’elle ne soit plus que lambeaux.

dos de la chemise Alphonse en viscose

Bref, en dehors de ces états d’âme personnels, rien à signaler ni avec le tissu (que j’ai cousu avec une aiguille spéciale soie tout de même) ni avec le patron dont j’ai réalisé une taille 38. En temps normal je me situe entre le 38 et le 40 sur les tableaux de taille, mais pour une chemise oversize comme celle-là, le choix de la taille du dessous est tout à fait suffisant.

Cette chemise est très facile à coudre, avec des coutures anglaises pour plus de propreté à l’intérieur (sauf pour les emmanchures). Je n’ai constaté qu’une seule erreur (ou alors c’est une inattention de ma part) : il est indiqué de découper 2 fois les poignets au lieu de 4. Comme j’avais la flemme de ressortir mes chutes pour recouper deux morceaux, j’ai juste plié chaque poignet en deux dans le sens de la longueur ce qui fait que mes poignets de manches sont plus étroits qu’ils devraient normalement l’être. Rien qui soit très dérangeant pour moi.

chemise Alphonse Mode d'Hier et d'Aujourd'hui

Avec Make my Lemonade c’est vraiment quitte ou double au niveau des patrons. Celui-ci est très plaisant à coudre, tous les repères tombent juste, il y a un embu facile à résorber au niveau des manches. Bref, je trouve que la marque maîtrise bien les chemises. Notez tout de même que comme les patrons des devants et dos n’étaient pas tracés au pli j’ai découpé mes pièces sans plier mon tissu. Je ne sais pas si c’est très clair, mais je me suis dit qu’éviter de couper 2 épaisseurs en simultané allait limiter le jeu du tissu et m’assurer une meilleure symétrie. Je ne sais pas si ça a vraiment aidé, mais je le signale tout de même.

chemise Alphonse

Je suis très contente de ma patte polo, presque parfaitement réalisée et très contente également des boutons que j’ai trouvé dans le stock de ma mère. On les croirait faits pour cette chemise !

Bref, vous l’aurez compris je suis vraiment très contente de ce modèle que je vais certainement beaucoup porter (c’est d’ailleurs le cas au moment où je vous parle) et j’ai même l’intention d’en coudre une autre version dans une mousseline de coton pour pouvoir me protéger du soleil à la plage cet été (enfin ça, ce sera si le confinement se termine et que je peux passer une commande de tissus…).

Je vous souhaite une bonne journée et une bonne semaine, et j’essaye de revenir rapidement avec une série d’articles sur mon costume XVIIIe à la polonaise !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Facebooktwitterpinterestmail