Étiquette : 1880

Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage…

Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage…

Bonjour par ici et désolée pour mon manque d’assiduité. La période est compliquée, mais j’ai tout de même commencé un nouveau projet couture dont je vous parlerai plus tard. Aujourd’hui je vais vous parler costumes ! Il y a peu j’ai décidé de réessayer ma […]

Portrait de costumier : Emmanuel Courau

Portrait de costumier : Emmanuel Courau

Bonjour à toutes et tous ! J’ai été bien absente ce dernier mois. Entre des petites galères, une somme de travail monstrueuse et beaucoup de stress, je n’ai pas du tout eu le temps de coudre ni d’écrire des articles. Mais je vous avoue que […]

Corset piqué : un retour d’expérience

Corset piqué : un retour d’expérience

Ayant passé un jour et demi dans mon corset piqué 1880 début octobre, je me suis dit qu’il serait peut-être intéressant pour vous que je vous fasse un point sur son confort. C’est vrai que je ne pense pas tellement à vous parler de l’aspect « confort » des costumes et de la façon dont ils vivent quand je les porte alors que ça peut être intéressant, surtout pour des gens qui débutent dans le costume et que cela inquiète un peu. N’hésitez pas à me dire si vous voulez plus d’articles de ce type.

À l’origine, j’ai décidé de coudre un corset piqué 1880 parce que 1/ mon corset baleiné était devenu trop grand 2/ supportant assez mal le port d’un corset sur le long terme je voulais coudre quelque chose de plus confortable. Qu’en est-il du coup ? Est-il confortable ? Remplit-il correctement son rôle de maintien ? A-t-il des défauts qu’un corset baleiné n’aurait pas ? On va voir ça tout de suite. 🙂

corset à bretelles 1880 Mode d'Hier et d'Aujourd'huiLe maintien

Mon corset piqué (à la machine) se ferme sur le devant par un laçage : il n’y a que deux baleines (en plastique thermoformé de chez Alysse Créations) au niveau de la fermeture pour soutenir la bande d’œillets (ceux-là ont été brodés à la main). En ce qui me concerne, je trouve son rôle de maintien très suffisant en précisant toutefois que je n’ai pas beaucoup de poitrine et qu’il ne produit aucune réduction de mon tour de taille puisque ce n’est pas l’effet que je recherche. Même avec ma morphologie, les bretelles me semblent indispensables puisqu’elles permettent au corset de rester en place : sans il a tendance à s’affaisser légèrement au niveau de la poitrine, ce qui serait sans doute plus ennuyeux pour une personne à la poitrine plus généreuse. Si l’on rajoute ensuite le poids des jupes qui pèsent sur les hanches et font glisser le corset vers le bas, il est assez clair pour moi qu’il faut compenser l’absence de baleines par des bretelles.

La présence de bretelles représente pour moi un inconvénient majeur c’est qu’elles créent une petite boursouflure au niveau des épaules sous le vêtement et je ne trouve pas ça très joli. Néanmoins je pense que cela peut-être pallié par une meilleure coupe du corsage et des emmanchures (en ce qui me concerne je suis toujours débutante en la matière).

toilette d'après-midi 1880
La robe portée par-dessus le corset
Photo : Jérôme Verdier

Le confort

Pour ce qui est du confort, j’ai été satisfaite, mais je m’attendais tout de même à plus confortable. Je l’avais pratiquement serré bord à bord pour pouvoir fermer ma robe (parce que je me suis plantée pour la fermeture et elle est un poil trop petite), pour autant j’étais plutôt à l’aise dans mes mouvements. Je n’ai eu aucun mal à respirer, ni l’appétit coupé (ce qui m’arrivait très souvent avec les corsets baleinés). L’avantage principal par rapport au corset baleiné se situe je pense au niveau du ventre : là on n’a rien qui appuie dessus ce qui fait qu’il y a une relative souplesse quand le ventre gonfle (ce qui est systématiquement le cas quand je mange).

dos corset 1880 piqué Mode d'Hier et d'Aujourd'hui
De dos (je n’ai toujours pas eu le temps de faire le rembourrage des fesses et des hanches

En revanche, depuis que je porte des corsets j’ai remarqué que leur port prolongé (quelques heures) m’infligeait des douleurs musculaires dans les hanches et le bas du dos et ces douleurs étaient également présentes avec mon corset piqué. J’en déduis donc que ce n’est pas tant le corset en lui-même qui me fait mal, mais plutôt le manque d’habitude de porter un vêtement qui me contraint autant. Concrètement cela se traduit par un inconfort qui va croissant et qui m’oblige à bouger mes hanches pour essayer de quitter la posture qui me fait mal. Le pire étant la station assise qui, si elle se prolonge, devient vraiment insupportable. Pendant le repas, qui a duré vraiment très très longtemps, j’ai dû plusieurs fois me mettre en arrière pour laisser mon dos reposer contre le dossier, ce qui n’était pas franchement élégant, mais vraiment indispensable. Je ne sais pas si c’est lié à un déficit musculaire au niveau des abdominaux qui fait que j’ai du mal à me tenir droite dans la vie ou si c’est autre chose, mais c’est assez pénible. Quand j’ai retiré mon corset le dimanche midi et que je me suis glissée dans mon jean et mon sweat ça a été un vrai bonheur, celui de retrouver sa liberté perdue. ^^

Je serais curieuse d’avoir vos retours d’expérience sur la question. Avez-vous ce genre de douleurs quand vous portez un corset ? N’en avez-vous pas du tout ? En avez-vous ailleurs ? Je m’interroge pas mal sur ce qu’on est censé ressentir « normalement » quand on porte un corset donc j’attends vos éclairages. 🙂

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmail