Derniers articles

[Garde-robe capsule 2017] Un pantalon d’été en coton

[Garde-robe capsule 2017] Un pantalon d’été en coton

Bonjour à toutes et tous ! Me revoilà en cette fin de moi de juin pour vous présenter mon dernier projet couture : un pantalon d’été en coton imprimé. Le patron du pantalon d’été Comme je vous le disais dans l’article précédent, j’ai acheté le […]

Nouveaux patrons et nouveaux projets

Nouveaux patrons et nouveaux projets

À l’heure où j’écris ces lignes je suis littéralement en train de fondre devant mon ordinateur. Je me suis placée à un endroit stratégique en plein courant d’air. Mon téléphone m’indique qu’il fait 37° C aujourd’hui… Inutile de vous dire donc que n’importe quelle activité […]

Et le costume historique, c’est fini ?

Et le costume historique, c’est fini ?

Bonjour à toutes et tous, j’espère que vous allez bien ! Quand j’ai commencé ce blog en 2011, je venais tout juste de commencer la couture et je vivais pleinement mon addiction. J’étais aussi étudiante ce qui me laissait pas mal de temps pour coudre (bon soit, je suis de nouveau étudiante, mais ce n’est plus vraiment le même contexte…). Et puis comme j’étais une grande débutante, ma marge de progression était énorme. Si je postais déjà mes premiers vêtements (comme cette jupe droite qu’il m’arrive encore de porter par exemple) j’avais surtout la fièvre du costume historique. C’était presque de la boulimie. Je sais que beaucoup d’entre vous qui me suivez depuis plus ou moins longtemps le faites par intérêt pour le costume historique et il faut avouer qu’il se fait rare en ce moment sur ces pages. Alors, est-ce que j’ai laissé tomber ?

bonnet de dame âgée 1880
Photo : Jérôme Verdier

Les contraintes du costume historique

Coudre des costumes historiques est beaucoup plus exigeant que la couture de vêtements à porter tous les jours. Le patronage, assez indispensable quand on veut essayer d’être un peu rigoureux historiquement tout en ne faisant pas systématiquement les mêmes formes, est pénible. Personnellement je n’ai jamais tellement aimé patronner, sans doute parce que je ne suis pas très douée dans cet exercice. En ce moment c’est une chose que j’apprécie beaucoup : pouvoir utiliser des patrons que je n’ai pas besoin de modifier pour me faire des vêtements. Le confort et le temps gagnés sont vraiment très précieux.

Ensuite les besoins en tissus sont vraiment plus important, ce qui amène nécessairement à des prix assez élevés. Vous allez me dire que j’ai en réserve encore pas mal de métrages me permettant de réaliser des costumes. C’est vrai, mais il faut ajouter à cela les diverses fournitures que je n’ai pas forcément : fils, dentelles, etc. Parfois il peut même être vraiment compliqué de trouver des fournitures satisfaisantes. Je ne sais toujours pas comment décorer mon tablier d’ouvrage 1880 parce que je n’ai pas de dentelles se rapprochant de ce que je vois sur les gravures (ce qui m’agace beaucoup soit dit en passant).

Enfin, et ce n’est pas rien, les costumes historiques prennent de la place et quand, comme moi, on ne les porte jamais, on en vient un peu à se demander pourquoi continuer. Pourquoi continuer à faire des costumes qui vont prendre de la place dans mes placards et ne servir à rien ?

Peut-être que si je portais tous ces costumes j’aurais plus de motivation pour les coudre. Malheureusement les sorties en costumes ne me correspondent pas et je n’y prend pas particulièrement de plaisir (sauf quand il y a un bal, je dois l’avouer). Les jeux de rôles grandeur nature ne m’apportent souvent pas de satisfaction non plus pour d’autres raisons et bien souvent je préfère économiser mon argent plutôt que participer à des événements qui sont contraignants (d’un point de vue financier et pratique) et qui ne m’apporteront qu’un plaisir relatif : porter un costume, soit, mais cela ne suffit quand même pas à passer un bon weekend…

Costume de femme de chambre Regency
Jeu de rôle grandeur nature « Still Water Runs Deep » par Ruhja Team
Photo : Marianne C.

Alors c’est fini ?

Pourtant j’aime coudre des costumes historiques parce que j’aime me voir progresser dans cette pratique et j’aime arriver progressivement à des résultats de plus en plus satisfaisants. Cela fait 6 ans que je couds des costumes, ce n’est quand même pas rien, et le seul costume dont je sois presque à 100 % satisfaite pour le moment c’est la robe d’après-midi 1880 que j’ai cousue fin 2015 (et encore, elle a pas mal de défauts). Je suis aussi satisfaite de ma coiffe Regency cousue l’hiver dernier, mais le reste de la tenue, plus ancien, ne me convient plus du tout. Il m’a fallu 5-6 ans pour arriver à quelque chose de correct et je trouverais ça dommage d’arrêter là, au moment où j’ai plus de cartes en mains pour faire des choses qui me plaisent.

Quand j’ai déménagé à Toulouse en avril, je n’ai pas pu emmener toutes mes affaires d’un coup. Les costumes historiques qui sont encore susceptibles de faire l’objet de modifications ne m’ont pas suivie, mais mes parents devraient me les amener en juillet. Pour tout vous dire, j’ai hâte de les récupérer et j’aurai peut-être alors envie de m’y remettre. Aficionados du costume historique, donc, ne vous inquiétez pas, cela reviendra. 😉

Et vous que faites-vous de vos costumes historiques ? Vous les portez ?

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmail