Auteur : LucieMdHdA

Total look 1770 : une polonaise d’hiver au printemps

Total look 1770 : une polonaise d’hiver au printemps

Bonjour à toutes et tous ! Plusieurs mois que je vous bassine avec la reprise de ma robe à la polonaise et la voilà enfin terminée ! J’ai prévu de faire un shooting avec un vrai photographe pour avoir des photos de qualité (encore que…

Une chemise Alphonse en viscose

Une chemise Alphonse en viscose

Bonjour à toutes et tous ! En attendant les photos de ma polonaise, qui continue tranquillement de se faire belle, je reviens pour vous parler d’un projet plus printanier : la chemise Alphonse de Make my Lemonade. J’en avais déjà parlé sur le blog, à…

Je passe une tête dans l’univers du cosplay

Je passe une tête dans l’univers du cosplay

Bonjour à toutes et tous ! Je reviens cette semaine pour vous parler d’un petit projet réalisé en février, qui change pas mal de mes habitudes couture.

Lors de mon dernier séjour chez lui, un ami qui participe à des événements cosplay m’a demandé si je me sentais capable (et si j’acceptais) de lui fabriquer le casque de Porco Rosso dont il voulait reproduire le cosplay. Il avait en sa possession un casque de pilote de la première guerre mondiale trop petit pour lui, qui pouvait nous servir de base pour le patron.

Visuel d’inspiration tiré du film Porco Rosso de Miyazaki

Après observation de la construction du casque d’origine, je me suis dit que c’était dans mes cordes et que nous pouvions effectivement travailler sur ce petit projet ensemble. C’est lui qui est allé tout seul se procurer du tissu au marché : une toile de lin d’épaisseur moyenne comme tissu extérieur et un lainage, que j’estimais peut-être un peu trop épais pour la doublure.

Confection du patron du casque

Pour fabriquer le patron nous avons utilisé une technique dont il a l’habitude et qui, ma foi, est plutôt efficace : le moulage au scotch, le tracé directement sur la forme et la découpe ensuite des pièces aux ciseaux. Après avoir emballé son crâne dans du sac poubelle pour ne pas lui coller les cheveux, j’ai entouré sa tête de plusieurs épaisseurs de scotch pour pouvoir dessiner dessus au marqueur noir en suivant les découpes du casque de la première guerre mondiale, que nous avions sous les yeux. Ce casque était composé de 10 pièces : une bande front et une bande cou coupées dans la pliure du tissu, deux oreillettes, deux devant de calotte, deux milieux de calotte et deux dos de calotte. J’ai tracé ces pièces de manière approximative sur le scotch et nous les avons ensuite découpées en ne gardant qu’une seule des moitiés tracées pour nous assurer que le casque était symétrique.

Nous n’avions qu’une semaine pour réaliser ce casque avant la Japan Expo Sud où il devait aller, je suis donc partie dans l’idée de faire une « toile portable » directement dans le tissu définitif puisque nous en avions assez pour plusieurs casques. Si problème majeur, j’aurais recoupé des pièces retouchées, mais au montage cela m’a paru correct donc j’ai enchaîné sur la couture de la doublure.

toile portable pour le casque de Porco Rosso
Une toile qui semble portable…

Coudre le casque de Porco Rosso

Comme je n’étais pas chez moi, j’ai dû emprunter une machine à coudre, qui m’a donné pas mal de fil à retordre. J’ai finalement réussi à m’en sortir, mais non sans un certain agacement. ^^

Au fur et à mesure du montage, je dois avouer que je n’étais pas très convaincue. J’ai décidé de surpiquer le pourtour parce que c’était vraiment trop laid. Après cette étape ça allait un peu mieux. Restait le problème des boursouflures des oreilles sur le casque de Porco Rosso. Dans l’impossibilité de faire des fronces à la machine sans casser mon fil, j’ai froncé deux cercles à la main sur lesquels nous avons posé 3 œillets (rebouchés avec du scotch noir double face) puis je les ai légèrement rembourrés et cousus en place à la main.

Les passants pour tenir les lunettes sont cousus à la machine sur le bord supérieur et fixés avec un bouton pression à coudre sur la partie inférieure pour pouvoir glisser l’élastique des lunettes dedans. Pour finir nous avons commandé un fermoir de ceinture pour pouvoir fermer le casque sous le menton.

Couture des finitions du casque de Porco Rosso
En pleine couture des finitions

Après avoir douté tout au long du projet, je trouve le résultat pas si mal, mais je suis un peu déçue du rendu sur lui. Je pense que le casque est un peu trop juste et a tendance à remonter sur les oreilles, et moi ça me choque un cochon avec des oreilles d’humain ! Cela dit l’ensemble du costume (dont je ne suis pas du tout responsable) rend plutôt bien et les photos de la Japan Expo Sud sont chouettes.

Photo cosplay Porco Rosso et Fio
Porco et Fio en route pour l’aventure © LDMK Photo
Pour voir d’autres projets de ces deux cosplayers, je vous renvoie sur leur page Facebook

S’il doit reporter ce cosplay en une autre occasion, il est possible que je me motive pour lui en refaire un un peu plus grand.

C’est tout pour aujourd’hui. Je vais essayer de profiter de ce confinement pour faire un essayage de ma polonaise dans le jardin de mes parents pour vous montrer le costume terminé. 😉

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Facebooktwitterpinterestmail