Journal tricot : un premier gilet sur mes aiguilles

Journal tricot : un premier gilet sur mes aiguilles

Bonjour à toutes et à tous ! Après la fin de mon pull Iceberg en décembre, j’ai un peu procrastiné avant de monter un nouveau projet sur mes aiguilles, mais je me suis finalement motivée début février en commençant le gilet Coquille de Emma Ducher proposé dans le Knit Eat Book.

Il s’agit d’un gilet oversize en jersey ponctué de jolis motifs de coquilles Saint-Jacques, qui se tricote normalement dans un fil assez léger et duveteux, mais, une fois n’est pas coutume, je n’en ai fait qu’à ma tête sur le choix de la laine.

modèle du gilet Coquille par Emma Ducher
Le modèle de la créatrice présenté dans le livre

Les débuts du gilet Coquille

J’avais repéré le modèle du gilet Coquille dès la lecture du Knit eat book et il avait tout de suite rejoint la liste de ce qu’il me plairait bien de tricoter, mais c’est finalement une vente de laine qui a précipité ma décision.

En effet, il y a quelques mois, la marque Laines Paysannes s’est associée à Alice, la teinturière de À pleines mains, pour proposer à la vente des écheveaux de leur laine teinte à l’indigo. Sur le moment, je me suis dit que je n’avais pas besoin de tricot de cette couleur, mais j’ai réfléchi à qui, dans mon entourage, aurait pu en profiter.

Or, mon amie Soersha a les yeux bleus et elle m’avait dit quelques temps plus tôt que tous ses pulls n’étaient que de vieux machins troués. Je lui ai donc proposé de lui tricoter quelque chose dans cette joli laine indigo et nous avons jeté notre dévolu sur le gilet Coquille, même s’il n’était pas dessiné à l’origine pour ce type de fil rustique.

Je me suis donc lancée un peu à l’aveuglette en espérant que le résultat nous plaise quand même à l’une comme à l’autre.

gros plan motif coquille gilet Emma Ducher

J’ai commencé à tricoter le dos, mais je n’ai pas encore beaucoup avancé. La principale difficulté que j’ai rencontrée pour le moment a été les rangs raccourcis qui dessinent l’encolure dos parce que je n’ai toujours pas bien compris comment tricoter ensemble la maille avec le brin enroulé autour. Je pense d’ailleurs que je n’ai pas fait ce qu’il faut car le résultat est visible sur l’endroit de l’ouvrage alors que ça ne devrait pas être le cas il me semble.

Néanmoins, je reste fidèle à ma ligne de conduite : je tricote et tant pis pour les erreurs. Soersha est prévenue, son gilet ne sera pas parfait, mais elle ne m’en tiendra pas rigueur.

Hormis cette première difficulté, la suite s’est plutôt bien passée et la grille du motif coquille est facile à suivre. Cela ne m’a pas empêché de m’emmêler un peu les pinceaux sur la dernière ligne, mais c’était dû à une erreur d’attention de ma part et non à une difficulté quelconque du modèle.

état d'avancement du gilet coquille d'Emma Ducher

Maintenant que j’ai fini le haut du dos, je dois passer à la prochaine étape qui est de relever les mailles de l’épaule droite pour tricoter le devant (si j’ai bien compris). Cette nouvelle section m’a l’air un peu plus complexe avec des rangs d’augmentation en même temps que le motif, mais je devrais réussir à m’en sortir, non ?

Comme je me suis aussi lancée dans un projet de broderie excessivement long, j’ai peu tricoté ces derniers jours, il va donc falloir que je réussisse à trouver un rythme qui me permette d’avancer les deux projets en parallèle. Je vous tiendrai au courant.

D’ici là, je vous souhaite une bonne fin de semaine et à mercredi prochain !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Facebooktwitterpinterestmail


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.