À bas les chutes ! Je range mon stock de tissus

À bas les chutes ! Je range mon stock de tissus

Bonjour à toutes et à tous ! Avant de vous parler bientôt des deux pièces que je suis actuellement en train de coudre (une chemise Alphonse en soie et mon jupon 1880), j’avais envie de vous partager ce qui a occupé une bonne partie de mon weekend, à savoir le rangement de mon stock de tissus.

Pendant longtemps, je ne voyais pas tellement l’intérêt de vous montrer la façon dont je rangeais mes affaires de couture, mais je me suis aperçue en suivant plusieurs bloggeuses ou Youtubeuses, que cela me donnait des idées. Je me suis donc dit que j’allais vous partager mes réflexions à propos du rangement de mes tissus et chutes pour optimiser leur utilisation…

Préambule au rangement du stock

Contrairement à la plupart des couturières de ma connaissance, j’ai réussi, avec le temps, à plutôt limiter la place que prenaient mes tissus. Plusieurs raisons à cela : depuis que j’ai commencé la couture en 2009 j’ai vraiment beaucoup déménagé ce qui m’a obligée à faire des tris et depuis 2017 environ, j’ai décidé d’arrêter d’acheter des coupons à l’aveuglette sans avoir en tête un projet et un métrage précis.

Tout cela fait que désormais, les nouvelles entrées de tissus sont cousues presque aussitôt (je ne couds toujours qu’un projet de vêtement à la fois, ce qui me permet également de ne pas trop me disperser) et ce qui demeure dans mon stock se trouve en fait être des tissus achetés à mes débuts, entre 2011 et 2015 surtout, où j’avais une approche plus compulsive, notamment pour coudre du costume historique.

Ainsi ma caisse de grands coupons ne déborde pas trop, même si je ne couds clairement pas encore assez de costumes pour réussir à la vider. Mais j’espère pouvoir bien y travailler en 2021 !

rangement initial chutes de tissu
Vue initiale de mon stock de chutes de taille moyenne. Je n’ai pas pris de photo avant des grands coupons, mais le rangement par piles était semblable.

Mon problème principal réside dans mon autre caisse, à savoir celle des chutes de taille moyenne, qui me servent pour des éléments de doublure (poches, cols, ceintures…), des accessoires et des vêtements pour bébés quand je couds des cadeaux de naissance.

Je me suis aperçue récemment que j’oubliais régulièrement le contenu de cette caisse, aussi bien au niveau des coupons en eux-mêmes que des dimensions disponibles et que de ce fait je ne tirais pas de tous ces coupons leur plein potentiel.

Le cœur du problème était mon système de rangement par piles qui a pour défaut de cacher la plupart des coupons en dessous. J’ai donc décidé d’entamer une petite révolution dans mon stock pour tout ranger à la verticale.

Rangement Marie Kondo Style

Je ne suis pas allée jusqu’à prendre chaque coupon dans mes mains pour me demander s’il me procurait de la joie parce que l’idée de ce tri n’était pas de jeter, mais bien d’avoir une vision d’ensemble qui me permettrait, à terme, de TOUT utiliser.

J’ai donc sorti tout mon bazar et décidé de le trier d’abord par matières/tissages afin d’y voir plus clair.

tout sortir pour tout ranger
Au début du tri

J’ai ensuite vérifié la taille de mes coupons de chutes et j’ai épinglé une étiquette avec les mesures sur chacun. Lorsque les morceaux paraissaient trop petits pour en faire quoi que ce soit, j’ai découpé des carrés (d’environ 14×14 cm) en vue de recouvrir un jour mon vieux plaid en polaire. Quand je n’avais pas des morceaux suffisants pour du patchwork, je passais à la dernière étape : découper les chutes en charpie pour remplir ma boîte de bourre. Cette dernière s’est bien remplie à l’issue de ce tri et il va bientôt falloir que je confectionne un coussin pour la vider un peu.

découpage des carrés pour patchwork et micro chutes de tissu
Découpage des carrés pour patchwork et remplissage de la boîte de bourre

J’ai bien passé 6 heures à faire ce tri, mais j’aime bien ranger et en écoutant en même temps un livre audio, j’ai passé deux demi-journées très agréables. ^^

Rangement à la verticale des chutes de tissu
Rangement à la verticale en cours…

Je me suis ensuite attaquée à la caisse de grands coupons, avec laquelle je n’ai cependant pas été aussi rigoureuse qu’avec la première. En effet, je n’ai pas pris le temps de mesurer tous les coupons pour les étiqueter. C’est une chose que je ferai sans doute au fil de l’eau quand j’en ressentirai le besoin.

Les caisses de tissus rangés

Que faire de toutes ces chutes ?

Une fois que tous mes coupons, grands et petits, se trouvaient triés et rangés à la verticale dans leur caisse, je me suis interrogée sur la façon de les écouler. Je vous partage donc mes idées dans l’espoir qu’elles puissent vous inspirer pour utiliser vos chutes.

Les accessoires

La première chose à laquelle on peut penser pour utiliser des chutes de tissus de taille moyenne c’est la réalisation de divers petits accessoires et notamment des sacs et pochettes. J’ai ainsi prévu d’utiliser deux chutes de tissu d’ameublement IKEA pour des pochettes zippées et j’ai réussi à trouver également de quoi me faire un petit sac à main Cirri (de la marque République du Chiffon), dont j’avais acheté le patron l’été dernier.

matériel pour coudre le sac Cirri
Les chutes qui me serviront probablement pour le sac Cirri

Visible Mending nous voilà

Une autre utilisation à laquelle on peut penser c’est utiliser des petites chutes pour faire des réparations (visibles ou non) sur des vêtements abîmés (jeans troués, doublure de veste déchirée par endroits…). Comme je vous le disais dans mon article sur mes chaussettes trouées, c’est une chose que je vais essayer de faire davantage pour allonger la durée de vie de mes vêtements.

Doublures et entoilages

Outre l’utilisation la plus évidente pour moi, qui est d’utiliser ces moyennes chutes pour faire des poches ou des doublures de col ou de ceinture, j’ai aussi décidé de m’en servir pour entoiler les pièces de vêtements qui le nécessitent au lieu d’utiliser du thermocollant.

utiliser des chutes de tissu pour entoiler les vêtements
Test d’entoilage d’un coton fin sur un col de soie

Je déteste vraiment le thermocollant et je me réjouis de pouvoir m’en passer à l’avenir. Je viens de faire le test avec une chemise en soie pour laquelle je n’avais pas de thermocollant adapté et je suis très satisfaite du rendu, même si le processus est évidemment plus long.

col et patte de boutonnage entoilés avec des chutes
La chemise presque terminée et entoilée avec des chutes

Du linge de maison

Internet regorge de tutos pour faire des sets de cotons démaquillants lavables pour utiliser ses chutes, mais je trouve ça un peu limité, surtout quand on n’utilise pas de cotons démaquillants. En ce qui me concerne, mon besoin se situe plutôt du côté des mouchoirs et des serviettes de table en tissu et j’ai justement un morceau de popeline de coton bio qui pourrait faire l’affaire pour cet usage. Il n’est pas impossible que je brode ainsi bientôt deux serviettes de table dans les chutes de ma blouse Hoya.

chutes de coton pour serviettes de table
De futures serviettes de table brodées

Les vêtements et accessoires pour bébés

Les cadeaux de naissance faits main sont vraiment une excellente façon d’utiliser les chutes et m’ont personnellement permis de pas mal réguler le niveau de ma caisse, mais je vous avoue que les vêtements pour enfants ne sont vraiment pas les pièces que je préfère coudre. Du coup, depuis que j’ai brodé de mignons bavoirs, je pense que je vais rester un moment sur cette option. Cela permet de mixer judicieusement les chutes.

bavoirs brodés pour bébé d'après Yumiko Higuchi

Réaffectations

Pour réguler ma caisse de gros coupons, j’ai aussi décidé de procéder à des réaffections. En effet, entre 2011 et 2015, j’ai acheté des tissus en ayant en tête une idée de costume que je n’ai jamais cousu. Pour certains, il apparaît que mes envies ont clairement évolué et je ne ferai jamais ce qui était prévu. J’ai donc décidé récemment de sacrifier un coupon de soie, initialement conservé pour une robe Regency, pour le transformer en habillement pour moi (le bout de chemise que vous avez vue plus haut). C’est peut-être l’exercice le plus difficile : renoncer à une idée pour en imaginer d’autres, mais cela me paraît salutaire pour éviter à son stock de dormir trop longtemps.

vue du placard une fois rangé
À la fin du rangement, les caisses sont pas mal triées, mais il reste dehors des éléments impossibles à faire rentrer, notamment de grands coupons pour ma garde-robe 1880 (au milieu et à droite) et les coupons pour patchwork (à gauche). Mon objectif est de les coudre cette année.

N’hésitez pas à me partager vos idées pour utiliser vos chutes de tissu. Je vous montrerai bientôt les différents projets que je compte réaliser avec les éléments existants de mon stock. À très vite !

bourre de tissu pour récupération des chutes
Et pour finir une vue très satisfaisante de ma boîte de micro chutes prêtes à l’emploi.
Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Facebooktwitterpinterestmail


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.