Bilan couture et projets à venir : 2020 l’année du costume !

Bilan couture et projets à venir : 2020 l’année du costume !

Bonjour à toutes et tous ! Cette année encore, je ne déroge pas à la tradition du bilan avant d’aborder 2021 car il est toujours intéressant de jeter un œil en arrière pour faire le point. C’est peut-être la première fois qu’en relisant un de mes bilans de l’année écoulée, je constate que j’ai réussi à suivre les envies que je m’étais fixée, ce qui est particulièrement agréable ! Espérons que ce bilan 2020 sera tout aussi raisonné que le précédent…

Comme d’habitude, je commencerai par faire le point sur les projets réalisés cette année avant de vous parler de mes envies couture, tricot et broderie pour 2021.

Réalisations 2020 : du costume, de la broderie et du tricot !

2020 aura marqué un retour en force du blog grâce à deux événements presque concomitants : la fin de mon contrat de travail et le premier confinement. En effet, j’ai eu beaucoup de temps pour me remettre à la couture et même pour renouer avec le costume historique, que j’avais abandonné depuis plusieurs années faute d’énergie à lui consacrer. J’ai ainsi pu revenir par ici de manière plus régulière, ce qui m’a procuré beaucoup de plaisir.

J’ai commencé l’année sur les chapeaux de roue avec la réalisation d’une cousette que j’ai énormément portée : ma salopette en velours côtelé rose. Franchement, qui aurait pu parier sur un vêtement aussi peu basique pour s’intégrer dans une garde-robe durable ? Pourtant cette salopette est vraiment mon basique de l’hiver. Je la porte presque tous les jours quand il fait froid (je la porte présentement au moment où j’écris ces lignes) et c’est devenu l’un de mes vêtements préférés, que je ne regrette pas une seconde d’avoir cousu !

salopette rose en velours par Mode d'Hier et d'Aujourd'hui

Début 2020, j’ai également tricoté mon tout premier pull que j’ai, là encore, énormément porté, ce qui me donne beaucoup de satisfaction. La laine Drops n’était pas de bonne qualité et peluche déjà pas mal, je pense qu’il aura besoin d’un rasage pour être d’attaque en 2021.

contente de mon pull Parisienne

J’ai aussi retrouvé le chemin du costume, je vous le disais, en profitant notamment du premier confinement pour terminer deux projets en dormance depuis des années : ma robe à la polonaise d’hiver et ma robe populaire 1850. Ces deux projets, imparfaits l’un comme l’autre, m’ont tout de même motivée à continuer dans cette voie et à faire davantage d’efforts pour photographier mes costumes et vêtements.

Après avoir fait une petite incursion dans l’univers du cosplay pour mon compagnon, j’ai cousu ensuite un autre vêtement, que j’adore et porte énormément : une chemise Alphonse dans une viscose Atelier Brunette. Je pense que ce patron de « chemise d’artiste » est l’un de mes patrons préférés, tous vêtements confondus, et je trouve son association avec ce tissu vraiment parfaite. Je vous en reparlerai d’ailleurs bientôt dans un article [À L’USAGE]…

chemise Alphonse Mode d'Hier et d'Aujourd'hui

J’ai ensuite continué mon exploration du tricot avec un bonnet à torsades, des chaussettes très complexes et un deuxième pull, dont je vous montrerai les photos finales début janvier.

2020 a aussi été l’occasion de reprendre mon projet endormi de garde robe 1880 avec pour commencer les retouches de mon corset piqué, puis des recherches sur les dessous de la période et le début de la reprise de ma chemise de jour.

devant corset piqué 1880

Deux robes ont également rejoint ma garde-robe cette année : une hybride Felindra/Segur et une Magnolia, ainsi qu’une jupe longue. Je suis très contente d’avoir réintégré des vêtements typés plus féminins dans mes affaires et c’est un sujet dont je vous reparlerai sans doute bientôt. J’ai aussi agrémenté mes basiques d’un col montant noir, que j’ai porté tout l’automne.

version automne de la robe Magnolia devant

J’ai tenté la réalisation d’un premier accessoire (un sac à main), pour lequel je suis assez mitigée, mais qui m’accompagne tout de même quand je sors de chez moi. J’ai également repris la broderie cette année avec de petites choses pas toujours très utiles mais qui me procurent beaucoup de joie (des capuchons de pots de confiture, des bavoirs, un pique épingles…)

pique-épingles brodé broderie zakka
La broderie réalisée en point de chaînette, point de nœud et point lancé.

Enfin, en 2020 j’ai aussi eu une véritable révélation concernant mes chutes de tissu ; révélation qui est vraiment l’une des découvertes les plus positives de mon année et j’ai décidé de davantage mettre mon énergie dans la durabilité de ce loisir avec notamment le raccommodage de vêtements usés (chaussettes, changement de doublure…).

que faire de ses chutes de tissu ? de la charpie
Une bourre recyclée et écolo !

Je suis assez contente de tous ces projets de l’année, en accord avec mes valeurs et mes envies exprimées à la fin de l’année précédente. Je suis aussi très contente d’avoir autant publié sur le blog cette année et je compte bien continuer en 2021 avec un rythme d’au moins un article hebdomadaire, voire peut-être deux dans les périodes fastes !

Quels objectifs pour 2021 ?

Vous l’aurez compris, les arts du fil ont repris beaucoup de place dans ma vie en 2020 et je tiens à ce que cela continue !

En couture, j’ai quelques envies de vêtements pour moi à réaliser : une autre chemise Alphonse dans un coupon de soie qui dormait dans mon stock depuis 2013 ou 2014 et dont les pièces sont déjà découpées et un pyjama Amour (marque Make my Lemonade) dans une popeline imprimée Amandine Cha, déjà dans mon stock. J’aimerais aussi me coudre une chemise Jane de Ready to Sew dont le patron m’intrigue beaucoup et une salopette Patsy de la même marque. Ces deux dernières ne sont vraiment pas indispensables dans ma garde-robe donc je m’efforcerai de trouver pour elles des tissus de récupération. J’ai enfin envie d’une chemise années 1980 façon patchwork qui me permettrait d’utiliser mes chutes de tissus imprimés…

Au niveau du costume j’ai l’intention de terminer mes dessous 1880 et d’avancer sur mon projet de garde-robe Natural Form avec les tissus qui dorment dans mon stock depuis des années. J’attends de découvrir les challenges 2021 du Historical Sew Monthly pour voir si cela priorise certains projets par rapport à d’autres et il n’est pas impossible que d’autres périodes viennent se greffer sur les projets de l’année. J’ai par exemple très envie de faire un costume 1840/50 à mon compagnon. Nous verrons si je trouve le temps…

Côté tricot, j’ai pour l’instant deux projets : un gilet issu du Knit eat book pour mon amie Soersha, que je commencerai dès mon retour de vacances et un gilet pour moi façon gilet de grand-père. Nous verrons si d’autres projets se présentent par la suite, mais il est possible que je tricote pour d’autres ami·e·s.

En broderie, j’ai vraiment envie, outre les projets pour les costumes historiques (comme faire ma propre dentelle anglaise), de faire de petits projets rapides pour mon appartement : coussins, maniques, rideaux… La lecture du livre de Yumiko Higuchi m’a beaucoup inspirée cette année et m’a donné plein d’idées !

Enfin, mon envie principale pour 2021 est de davantage faire pour les autres. En effet, ma garde-robe est pour ainsi dire complète et je n’ai plus besoin de vêtements. Or, j’adore coudre, tricoter et broder, et j’ai besoin d’occuper mes mains avec des projets textiles. C’est une passion qui m’occupe beaucoup l’esprit et qui prend énormément de place dans ma vie au quotidien, il n’est donc pas question pour moi d’y renoncer. C’est pourquoi j’ai commencé à proposer à mes ami·e·s de leur réaliser des vêtements. Le premier de ces projets cadeaux sera donc une robe Sofia de Make my Lemonade pour mon amie Marie. Cela me réjouit vraiment de pouvoir coudre des patrons qui me rendent curieuse, mais que je n’aurais jamais cousu pour moi. Ainsi je peux joindre l’utile à l’agréable et faire plaisir à des ami·e·s qui ne cousent pas ou ne tricotent pas. Cela me fait un peu peur que les vêtements ne soient pas à la taille de leurs destinataires, puisqu’ils ne pourront pas les essayer avant l’envoi final, mais c’est un risque à prendre…

Voilà pour ce long bilan ! En ce qui me concerne, l’année 2020, malgré son lot de difficultés, aura été, à titre personnel, très positive et je souhaite trouver autant de sources de satisfactions l’année prochaine. J’espère que nous serons vite débarrassés de cette saleté de Covid, et que nous pourrons à nouveau bientôt nous réunir. D’ici là je vous souhaite un beau réveillon et une belle année 2021, pleine de joie et de petits plaisirs, qui ne manqueront pas de se cacher derrière les déceptions. Quant à moi, je reviens la semaine prochaine pour le premier article de 2021 : un nouvel épisode de mon journal tricot !

À très vite.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Facebooktwitterpinterestmail


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.