Journal tricot : j’ai terminé mes premières chaussettes

Journal tricot : j’ai terminé mes premières chaussettes

Bonjour à toutes et tous ! C’est avec beaucoup de satisfaction que j’ai terminé mes toutes premières chaussettes d’après le modèle Ruisseau de Solène Le Roux (aka Solène knits). La deuxième est allée beaucoup plus vite que la première et m’a parue moins pénible à tricoter.

chaussettes Ruisseau terminées
À droite la première, pleine de trous, à gauche la deuxième, presque parfaite.

Problèmes de tension

Comme on pouvait s’y attendre, le fait d’avoir déjà réalisé une chaussette a eu plusieurs conséquences sur la réalisation de la deuxième. La première conséquence a été une différence importante de tension entre les deux chaussettes. Le fait d’être plus à l’aise et de tricoter plus vite m’a conduite à réaliser des mailles beaucoup plus lâches sur la deuxième avec, à la fin, une vraie différence de taille entre les deux. J’ai essayé de limiter au maximum cette différence au blocage en tirant bien sur tous les côtés de ma première chaussette, mais je n’y suis pas entièrement arrivée.

blocage en cours des chaussettes Ruisseau
En cours de blocage, on voit que le modèle de droite est tout de même plus petit.

Le fait d’être plus à l’aise avec le modèle m’a aussi permis de prendre plus de plaisir en tricotant. J’ai pu suivre la grille avec plus de décontraction et j’ai fait moins d’erreurs, notamment sur la partie dentelle. En revanche j’ai quand même l’impression qu’il y avait des ratés dans la grille, mais le fait de finir par comprendre la construction du motif, m’a permis de m’en extraire un peu pour me sentir plus à l’aise. Cela dit, il m’a quand même fallu du temps pour prendre suffisamment confiance en moi.

Une autre conséquence a été que mes mailles sont beaucoup plus régulières sur la deuxième, les changements d’aiguilles ont été mieux gérés et il n’y a pas autant de trous qui n’ont rien à faire là ! En fait la deuxième chaussette est assez réussie, il aurait simplement fallu que je la tricote avec des aiguilles plus fines je suppose. Ou alors que je détricote et retricote la première, mais je n’en suis pas à ce niveau de purisme. ^^

chaussettes Ruisseau portées

Toujours est-il, que c’est allé vite et que j’ai bien aimé tricoter cette deuxième chaussette.

La laine de chameau pour des chaussettes ?

En recevant ma laine Fonty (Camel Gobi 3) et en commençant à la tricoter, je la trouvais un peu piquante et je craignais qu’elle ne gratte (et donc qu’elle soit difficile à supporter), mais les chaussettes s’avèrent en fait très douces, chaudes et confortables, c’est un vrai bonheur. Honnêtement, je regretterais presque qu’elles ne soient pas pour moi ! Il est possible que je commande une nouvelle pelote pour m’en faire une paire.

chaussettes Ruisseau en laine de chameau

En revanche je pense que je ne referai pas ce modèle. Il était chouette pour mon apprentissage du tricot et m’a permis de progresser, mais je le trouve quand même un peu fastidieux et je me tournerai sans doute vers un modèle plus simple pour moi. D’ailleurs, n’hésitez pas si vous avez des modèles à me conseiller !

J’ai d’ores et déjà monté un nouvel échantillon sur mes aiguilles, dans l’idée de me faire un joli petit pull aérien. Je vous en donnerai bientôt des nouvelles. D’ici là, je vais faire un peu de couture et de broderie, je suis en manque ! 😉 À bientôt.

détail de la laine des chaussettes Ruisseau
Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Facebooktwitterpinterestmail


4 thoughts on “Journal tricot : j’ai terminé mes premières chaussettes”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.