Pourquoi j’ai décidé de ne plus jeter mes chutes de tissu ?

Pourquoi j’ai décidé de ne plus jeter mes chutes de tissu ?

Bonjour à toutes et tous ! J’avais prévu de poster aujourd’hui un article sur les différentes formes de manteaux et vestes que l’on retrouve en 1880, mais deux choses m’ont fait changé mon fusil d’épaule.

La première c’est que je suis actuellement en plein travaux de mon futur appartement, que j’ai la tête pleine de chantier et que j’ai bien du mal à continuer les travaux d’aiguilles. Je ne sais pas encore quand je pourrai m’installer avec mes affaires et reprendre une vie à peu près normale.

La deuxième c’est que j’ai découvert très récemment la chaîne Youtube de Bernadette Banner (je suis d’ailleurs en train de binge-watcher toutes ses vidéos parce que je suis monomaniaque…) et que l’une de ses dernières publications a été pour moi une vraie révélation. La plupart d’entre vous ne comprendrez peut-être pas pourquoi je n’y avais pas pensé avant, mais chacun sa vitesse d’apprentissage et la mienne n’est pas particulièrement rapide. ^^

Bref, il s’agit d’une vidéo dans laquelle elle fabrique du rembourrage pour les hanches à placer sous une silhouette 1890 et c’est là que la question des chutes de tissu entre en jeu. Vous pouvez la regarder ici : lien vers la vidéo.

Comment utiliser les chutes en guise de bourre ?

Je savais que l’on pouvait utiliser des chutes de tissu comme rembourrage, ce que j’avais d’ailleurs fait pour un coussin, mais le résultat ne m’avait pas vraiment convaincue. J’avais glissé les chutes telles quelles dans le coussin, ce qui faisait un volume inégal et des aspérités peu confortables si on voulait y poser la tête. Je n’avais donc pas eu envie de renouveler l’expérience et ne m’étais pas posée plus de questions. Je n’avais jamais envisagé de couper ces chutes en petits morceaux pour créer une vraie bourre et remplacer la bourre synthétique que j’utilisais jusque là (par exemple pour le faux-cul sous ma robe à la polonaise).

que faire de ses chutes de tissu ? de la charpie
Une bourre recyclée et écolo !

Ça n’a l’air de rien, mais pour moi c’est une petite révolution. Si je mets littéralement en pièces toutes mes petites chutes impossibles à utiliser autrement, j’aurai un stock infini de rembourrage à utiliser, que ce soit pour les projets historiques comme pour me faire des coussins (et je vous rappelle que je vais bientôt emménager dans un nouvel espace sans coussins). Bref, plus aucune raison de jeter, même les petites chutes, ce qui évite au passage de se prendre la tête sur leur recyclage ou non. Dans mon précédent article sur le sujet, j’avais eu une réponse positive d’une personne de la Fibre du Tri me disant que l’on pouvait mettre les chutes dans les bornes de collecte de vêtements, mais les informations restent contradictoires sur le sujet. En ce qui me concerne, je trouve malgré tout préférable de mettre les chutes de tissu dans les bornes de collecte au cas où elles pourraient être recyclées plutôt que de les jeter dans le doute aux ordures ménagères, où pour le coup on peut être sûr qu’elles ne le seront jamais.

Mais depuis cette merveilleuse vidéo de Bernadette Banner, la question ne se pose même plus pour moi : plus besoin de me débarrasser de mes chutes, je vais les réduire en pièces pour tout utiliser jusqu’au bout. Cette possibilité me met littéralement en joie (oui, il m’en faut peu). D’ailleurs, en plus d’être zéro déchet, cette pratique représente un vrai gain de place. Les petites chutes rentrent dans une boîte en carton IKEA et quand celle-ci sera pleine, il sera temps pour moi de faire un nouveau coussin, à garder ou à offrir !

J’espère que cet article vous aura intéressé et je vous encourage vivement à aller regarder la chaîne Youtube de Bernadette Banner, qui m’apporte beaucoup de bonheur et d’inspiration dans cette semaine à petit moral et faible énergie. À bientôt !

[EDIT NOVEMBRE 2020 : depuis que j’ai repris la couture cet automne, j’ai adopté cette façon de faire pour mes chutes. Au moment de la découpe des pièces à coudre, je les place sur le tissu de manière à économiser le plus de tissu possible. Je sépare ensuite les chutes en trois catégories : les grands morceaux qui pourront servir à faire des poches ou des vêtements d’enfants, les morceaux moyens que je coupe en carrés ou en rectangles dans le but de m’en servir pour des appliqués ou du patchwork, les petits morceaux que je réduis alors en charpie au ciseau au-dessus de ma boîte à bourre que vous voyez au-dessus. Le processus est un peu long et répétitif, c’est sûr, mais j’essaye de le faire tout de suite après avoir coupé mes pièces histoire que la bourre soit tout de suite prête à l’emploi. Sinon, je me connais, je procrastinerais et ne le ferais jamais… Depuis trois mois que je pratique cette nouvelle routine avec mes chutes, j’en suis vraiment très contente et je vous la recommande. :)]

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Facebooktwitterpinterestmail


2 thoughts on “Pourquoi j’ai décidé de ne plus jeter mes chutes de tissu ?”

  • Merci tellement pour cette information ! J’étais exactement comme toi, j’ai essayé d’utiliser mes chutes de tissu pour rembourrer mes coussins et ce n’était vraiment pas convaincant, du coup mes tissus bio et gots (la majorité) je les mets au compost et les autres dans une borne de tri, mais si je peux utiliser ça comme rembourrage c’est encore mieux. Merci, merci !!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.