Petula deuxième du nom

Petula deuxième du nom

La semaine dernière (ou à peu près), je vous présentais ma première chemise Petula de la marque République du Chiffon, réalisée dans une viscose de chez Cousette. J’aime tant ce patron que je l’ai également cousu dans de la double gaze de coton achetée sur le site Motif Personnel lors de promotions en début d’été. Je me suis dit que la double gaze pourrait s’adapter assez bien à ce patron et que cela donnerait un vêtement confortable, j’avais raison.

Je commence tout de suite cet article par un disclaimer : OUI cette chemise Petula est passée du fil à linge à mes épaules en passant par ma valise. NON je ne l’ai pas repassée avant de la mettre et OUI elle aurait plus de gueule repassée, mais que voulez-vous, la vraie vie c’est que j’ai HORREUR de repasser. Je repasse très mal, et comme je repasse mal je ne repasse pas ce qui ne me fait pas progresser, c’est le cercle vicieux. Je ne sors ma centrale vapeur que pour coudre. Quand je couds je suis extrêmement maniaque sur le repassage, mais quand les vêtements vivent, et bien non, je m’en fous. Voilà pour ce petit disclaimer de la vraie vie. 😉

chemise Petula pas repassée Mode d'Hier et d'Aujourd'hui

Je ne vous reparlerai pas du patron ici puisque je l’ai déjà fait dans l’article précédent, mais j’en profite pour vous parler tissu. Comme mentionné plus haut, j’ai spécifiquement acheté du tissu pour réaliser cette chemise Petula, ce que je fais presque systématiquement. En effet, le stock que j’avais constitué à mes débuts en couture est composé exclusivement de tissus pour costumes plus ou moins historiques et sont difficilement adaptables à une garde-robe quotidienne. Cela m’ennuie un peu, mais c’est finalement depuis que j’achète spécifiquement le tissu en fonction du patron que je vais coudre, que j’échappe pratiquement aux déceptions et que je porte vraiment beaucoup les vêtements réalisés. Par ailleurs, comme je calcule au plus juste mes achats, je n’ai pratiquement pas de chutes si ce n’est pour éventuellement un peu de patchwork (je projette de me coudre un plaid en patchwork, mais découper mes petits carrés dans mes chutes me fait suer, du coup c’est un peu au point mort). Bref, tout ça pour dire que si au début j’avais des scrupules à acheter de nouveaux tissus alors qu’il m’en reste en stock, je n’en ai maintenant plus aucun. Comme je ne couds pas vraiment au kilomètre et que je ne réalise que des vêtements que je sais être en mesure de porter, cela me semble acceptable.

Pour revenir à cette version de Petula en double gaze, elle est effectivement assez agréable à porter, même si elle l’est quand même moins que ma version en viscose. Par ailleurs j’écris cet article après l’avoir portée (et donc lavée) plusieurs fois et je suis un peu déçue de la qualité du tissu qui commence déjà à boulocher légèrement. C’est la première fois que je couds de la double gaze donc c’est peut-être inévitable, mais je tiens quand même à le signaler ici, d’autant que cela se voit un peu moins sur ma troisième version également en double gaze, mais blanche.

immense chemise Petula Mode d'Hier et d'Aujourd'hui

Pour cette deuxième version, comme il me restait des boutons à recouvrir dans mon stock et que je n’arrivais pas à trouver de modèle de boutons qui me conviennent, j’ai opté pour l’option des boutons recouverts et j’aime bien le rendu. J’ajoute d’ailleurs que j’ai enfin compris que depuis tout ce temps j’essayais de clipser les boutons à recouvrir dans le mauvais sens ce qui fait naturellement que ça ne tenait pas et que je trouvais ça nul. Oui, je remettais en cause les boutons et non moi, shame on me

Je m’arrête ici pour cet article “confessions” et je vous dis à bientôt pour la troisième version. 😉

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmail


2 thoughts on “Petula deuxième du nom”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


%d blogueurs aiment cette page :