Une salopette Danielle en gabardine

Une salopette Danielle en gabardine

Bonjour à toutes et tous ! Je me suis aperçue, après avoir terminé mon premier jean, que c’était en fait mon seul pantalon acceptable pour l’automne-hiver, ce qui ne fait quand même pas beaucoup quand on porte des pantalons absolument tous les jours.

Cela faisait un moment que je voulais me coudre une deuxième salopette Danielle de République du Chiffon un peu mieux ajustée dans un tissu noir. Je n’avais pas de tissu adéquat, mais récemment une amie m’a donné des tissus de son stock dont elle ne pensait finalement rien faire et il y avait parmi eux 3 mètres de gabardine noire. Ni une ni deux, cette gabardine s’est retrouvée lavée et découpée.

Forte de l’expérience de ma première salopette dont le haut était un 38 et le bas un 40, j’ai décidé cette fois de tout couper en 38 et de réduire la hauteur des pièces haut de 2 cm et celle des pièces bas de 4 cm. La stature du patron est prévue pour 1,65 m et je fais 1,59 m donc ça semblait une bonne idée, mais j’ai eu peur tout au long de la couture d’avoir trop raboté et que cela soit trop petit.

salopette danielle République du Chiffon par Mode d'Hier et d'Aujourd'hui

Heureusement tout va bien, cet ajustement c’est révélé efficace. J’étais très contente de moi jusqu’à ce que je voie les photos du dos et ce faux pli disgracieux qui part de la fourche. Je suis assez déçue, mais comme c’est dans le dos et que je n’ai pas le nez dessus, ça ne devrait pas m’empêcher de la porter (d’ailleurs je la porte depuis 3 jours). Il faudrait quand même que je fasse quelques progrès techniques en couture pour pouvoir éviter ce genre d’erreur…

dos salopette danielle République du chiffon

En dehors de ça j’ai décidé de faire les surpiqûres au fil noir pour les garder discrètes et surtout parce que j’avais vraiment la flemme de changer de bobine toutes les 5 minutes. J’ai aussi décidé de ne pas mettre les passants de ceinture pour l’instant. Je ne pense pas en avoir besoin, je verrai à l’usage si c’est le cas.

J’ai fait la doublure de ceinture et les poches dans une popeline de coton rose pétant donné également par la même amie, ce qui fait que ce projet ne m’aura finalement coûté que le prix des boucles de salopette et des boutons de jean.

côté salopette Danielle République du Chiffon

Malgré ces défauts je suis très très contente de ce projet, qui correspond parfaitement à ce que j’aime porter.

Je reviens vite avec deux derniers projets avant mon déménagement fin novembre !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmail


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


%d blogueurs aiment cette page :