Blouse Hoya deuxième du nom

Blouse Hoya deuxième du nom

Bonjour à toutes et tous, me revoilà avec la dernière cousette (c’est le mot consacré sur la blogosphère) ! Avant de me mettre à une 3e petite combi Madrid en 6 mois, j’avais envie de coudre pour moi. J’ai découpé un short dans mes chutes de jean, mais le patron est quand même assez technique et en ce moment je n’ai pas trop la motivation de me lancer dans des choses difficiles. Pour ne rien vous cacher, le moral n’est pas tellement au beau fixe en ce moment du coup je suis plutôt fière de m’être bougée hier soir pour coudre cette deuxième blouse Hoya de Deer and Doe. Les pièces étaient déjà découpées, il n’y avait plus qu’à coudre et finalement en trois petites heures c’était plié.

2e blouse Hoya Mode d'Hier et d'Aujourd'hui

Le patron de la blouse Hoya

La première fois j’avais eu quelques difficultés à comprendre le montage qui n’est pourtant pas sorcier. Cette fois-ci ça s’est passé les doigts dans le nez, ce qui est plutôt rassurant pour ma capacité d’apprentissage. 😉

J’avais découpé une taille 38, mais je me suis rendue compte hier (en portant la première blouse Hoya) qu’elle n’était pas hyper confortable et peut-être un chouilla trop petite. En ce moment mes mesures sont vraiment pile entre le 38 et le 40 donc selon les marques de patrons ce n’est pas évident de savoir quelle taille couper. Ici le 38 était déjà coupé donc je n’avais plus le choix, mais comme les marges de couture de 1,5 cm sont intégrées aux patrons Deer and Doe, j’ai rusé et cousu à 1 cm du bord. Je pense que j’ai bien fait du point de vue du confort.

essayage blouse Hoya

Cette fois-ci j’ai décidé de faire la blouse avec les manches 3/4 parce que je me rends compte que c’est plus mon style que des manches courtes. Je ne me suis pas embêtée à coudre des boutonnières aux pattes de manches : comme elles dépassent des manches elles auraient sans doute été en permanence relevées. J’ai donc décidé de coudre directement les boutons sur les épaisseurs de la patte et de la manche. Pour les boutons je n’avais pas beaucoup de choix dans mon stock, mais il me restait des petits boutons en nacre de ma robe Lena sans manches qui me semblaient parfaits pour ce projet.

patte des manches blouse Hoya
Le patron prévoit de surpiquer la patte, mais j’ai préféré la laisser telle quelle

Dernier point que je n’avais peut-être pas relevé la première fois : pour ma stature (1,58 m) la longueur est parfaite, mais elle sera peut-être un peu courte pour quelqu’un de plus grand que moi.

Le tissu

J’avais commandé spécialement la batiste de coton bio couleur éclipse des Trouvailles d’Amandine pour réaliser cette deuxième blouse. Je voulais quelques chose de plus souple que la première fois et je suis assez contente du tombé. C’est un effet de chemise légère que je trouve agréable à porter.

blouse Hoya Deer and Doe

Par contre j’ai été un peu déçue de la couleur. Je m’attendais à un bleu marine et je trouve que finalement cela tire un peu sur le violet… et je n’aime pas le violet. Question de goût… Je ne pense pas que ça m’empêchera de la porter, mais cela fait que je ne suis pas à 100 % emballée par ma blouse.

Sinon du point de vue de la qualité du tissu, je trouve qu’elle est plutôt au rendez-vous. À un endroit j’ai remarqué un défaut de fils tirés mais je ne sais pas si c’était déjà là dans le coupon ou si c’est moi qui l’ait abîmé sans m’en apercevoir. Heureusement c’est sur la bande d’ourlet sur l’envers du vêtement donc ça ne gêne pas du tout.

Blouse Hoya tissu Les Trouvailles d'Amandine
Endroit abîmé de l’ourlet intérieur.

Attention si vous jetez votre dévolu sur cette batiste, elle est très agréable à coudre mais assez chiante à repasser une fois le vêtement fini. Disons tout de suite que je ne suis pas la meilleure repasseuse de la Terre et quand je passe mon fer pour aplanir un endroit spécifique, je récupère 15 faux plis derrière. Mais mes vêtements sont toujours très mal repassés (pas du tout en fait) et ça ne me traumatise pas plus que ça.

dos blouse Hoya Deer and Doe
Un repassage ni fait ni à faire

côté blouse Hoya

blouse Hoya ourlet points invisibles
L’ourlet a été fini à la main à points invisibles

C’est tout pour cette deuxième version de la blouse Hoya ! J’espère que je vais avoir envie de la porter parce que je continue de beaucoup aimer le décolleté. En revanche je pense que je ne la recoudrai pas. À l’avenir je vais sous doute plutôt privilégier les chemises.

À bientôt pour la suite de mes projets !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmail


2 thoughts on “Blouse Hoya deuxième du nom”

  • Même si la couleur ne t’enchante pas (attention: tous les tissus Eclipse de LTA tirent sur le violet, je me suis aussi fait avoir), cette blouse donne vraiment bien et c’est une des rares versions que j’ai vue passer qui ne me fait pas penser à une chemise d’hôpital! Merci aussi pour le retour sur la longueur, indication précieuse.
    Bon courage pour le moral, peut-être que le beau temps aidera un peu…

    • Merci Liseli ! C’est bon à savoir pour les autres tissus Eclipse de LTA, j’aurais pu me faire avoir une nouvelle fois. ^^ (je te rejoins sur la blouse d’hôpital, ma première version à carreaux m’y fait un peu penser, peut-être une des raisons pour lesquelles je ne suis pas emballée…)

Laisser un commentaire


%d blogueurs aiment cette page :