HSM’15 #8 Heirlooms & Heritage : Autopsie d’une robe années 1920

HSM’15 #8 Heirlooms & Heritage : Autopsie d’une robe années 1920

Pour le mois d’août, le challenge du Historical Sew Monthly s’intéresse aux héritages familiaux, l’idée étant de coudre une pièce qu’un ancêtre aurait pu porter. Comme je suis déjà super à la bourre sur le challenge de juin « Out of your comfort zone » et que j’ai fait l’impasse sur le challenge de juillet « Accessorize » (j’essayerai de le faire en décembre pour le « Redo » challenge), il n’était pas vraiment question de coudre en août, mais je voulais quand même apporter ma contribution.

Il se trouve que je possède (en fait, techniquement c’est plutôt ma mère d’ailleurs) deux vêtements de famille assez anciens (une robe années 20 et un corsage à petits plis 1900) que je ne vous ai jamais montré sur le blog. Je me suis dit que ce challenge était donc l’occasion de le faire. Je vais commencer par la robe années 1920 et je ferai un autre post sur le corsage 1900.

autopsie d'une robe années 1920
La robe années 1920 de mon arrière grand-tante : les couleurs font n’importe quoi sur cette photo, elles rendent beaucoup mieux sur les suivantes

Donc cette robe appartenait vraisemblablement à une tante de mon grand-père, morte très jeune de je ne sais plus quelle maladie (elle n’avait pas 30 ans je crois). Ma grand-mère pense qu’elle a été faite par une couturière, en tout cas elle a été très très bien faite (les coutures de construction sont machine, toutes les finitions sont faites main). Elle me va (enfin elle m’allait il y a 10 ans, mais je n’ai pas tellement changé depuis) et c’est assez émouvant de se dire que cette aïeule faisait la même taille que moi.

haut robe années 1920
Le haut de la robe avec les bonnes couleurs
dos robe années 1920
Le haut du dos de la robe

J’adore cette robe parce que je la trouve super originale. La famille de mon grand-père était une famille de médecins de campagne dans l’Hérault, pas exactement une famille où on s’éclate tous les jours et où on dépense son argent dans des robes extravagantes. Je n’ai pas fait de recherches sur cette robe donc je vous fais part ici de suppositions, qui ne sont donc que des suppositions, mais à mon avis cette robe a été cousue pour un événement exceptionnel (genre un mariage) et peu portée. Thèse étayée par le fait qu’elle a été conservée après la mort de sa propriétaire (ce qu’on ne faisait probablement pas pour la première robe de ménage venue) en plus du style de la robe en elle-même qui est vraiment recherché. Je ne sais pas tellement dans quelle matière est le tissu ajouré, mais je pense que les décorations sont en soie. La robe est constituée d’un fond de robe couleur saumon (je ne sais pas si c’est de la soie ou de la viscose, mais je penche plutôt pour la viscose), d’une robe dans un tissu bleu/violet ajouré (je soupçonne que c’est du synthétique, mais peut-être pas) avec des décorations en crêpe (de soie je pense) saumon plissé et gris. (N’étant vraiment pas douée pour reconnaître les tissus, je vous laisse me corriger si je dis des âneries)

décorations robe années 1920
Détail du décor le long du corsage. C’est une bande de soie couleur saumon plissée de la même façon qu’au décolleté et en bas de la robe. Elle est cousue directement appliquée sur le haut de la robe.
robe originale années 1920
Détail de la jupe (dos)
robe originale années 1920
Gros plan du décor au bas de la jupe (devant)
noeud ceinture robe années 1920
Il y a une ceinture en velours bleu marine qui va de la hanche à la hanche en passant par le dos. Le dos est donc souligné par une couture, mais pas le devant qui reste lâche. Le bout de la ceinture sur la hanche gauche forme un petit nœud (un peu défraîchi aujourd’hui)
ceinture dos robe années 1920
La ceinture en velours au dos de la robe
détail robe années 1920
Au dos fond de robe et robe (hors ceinture) ont été cousus ensembles à petits points à la main. La ceinture, elle, ne me semble cousue que sur les hanches
manche ajourée robe années 1920
Le haut de la manche n’est pas doublé, on voit donc la peau des bras quand on la porte. Par contre les manches sont longues avec cette partie en crêpe gris ajoutée en bas. Les poignets sont en crêpe saumon.
manche robe années 1920
Bout de la manche
poignet plissé robe années 1920
Détail du poignet délicatement plissé
détail robe années 1920
Ourlet main roulotté sur la partie grise de la manche. C’est ce crêpe gris qui a également servi à faire le biais des festons du tissu ajouré

plissage robe années 1920

fond de robe années 1920
Sous la robe, le fond de robe
fond de robe année 1920
La robe est retournée, nous pouvons donc observer le fond de robe. Le devant est plus ou moins un bête rectangle. Le décolleté est un peu creusé pour ne pas dépasser.
dos fonds de robe année 1920
Sur le dos du fond de robe on remarque des pinces verticales

dos fond de robe années 1920

pince dos robe année 1920
La pince du dos cousue machine
détail couture années 1920
Les coutures de côté du fond de robe sont refermées à la main pour que l’intérieur de la robe soit bien propre

couture années 1920

décolleté devant fond de robe année 1920
Décolleté devant du fond de robe
fond de robe années 1920 emmanchure
Au niveau de l’emmanchure au dos, je vous avoue que je n’ai pas trouvé ça très clair
dos fond de robe année 1920
L’ourlet du décolleté dos du fond de robe commence à filer
ourlet années 1920
Ourlet très propre du fond de robe

Détail bretelle robe années 1920

bretelle fond de robe endroit
Bretelle du fond de robe sur l’endroit
bretelle fond de robe années 1920
Bretelle du fond de robe sur l’envers

Voilà pour cette robe années 20 ! Les photos ne sont pas extraordinaires, mais j’espère que vous aurez un bon aperçu de sa construction. En tout cas, moi, plus je la vois et plus je l’aime ! J’essayerai peut-être de la reproduire un jour si je décide de faire une incursion dans les années 1920.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmail


2 thoughts on “HSM’15 #8 Heirlooms & Heritage : Autopsie d’une robe années 1920”

Laisser un commentaire


%d blogueurs aiment cette page :