Dimanche à l’atelier – La Mode Illustrée en 1902

Dimanche à l’atelier – La Mode Illustrée en 1902

Si vous me suivez sur Facebook, vous avez dû avoir une petite idée de ce à quoi je passais mon dimanche : j’ai entamé la lecture de mes numéros de La Mode Illustrée achetés à Carmène. J’ai donc lu quelques numéros de l’année 1902. En 20 ans (puisque ma dernière lecture de La Mode Illustrée remonte à l’année 1880), le magazine La Mode Illustrée, le journal de la famille a beaucoup évolué (et en mieux !) et on sent assez fortement je trouve l’évolution de la société. Les contraintes exercées par la société sur la femme sont toujours très fortes, mais elles ne me paraissent plus du même ordre. Là où en 1880 on avait des articles hyper empreints de morale chrétienne, en 1902 il s’agit plus d’articles qui vantent les mérites de la parfaite femme d’intérieur. De plus les articles sont plus divers, les modèles de vêtements proposés dans les n° me paraissent également plus variés et il y a un certain nombre de rubriques attachées au divertissement de la femme (la lecture, la musique, etc.). En 1902 il y a également beaucoup plus de publicités dans les numéros.

Une autre différence notable à souligner : notre chère Emmeline Raymond n’est plus seule maître à bord ! À dire vrai ce n’est même plus elle qui rédige les rubriques Modes (c’est une certaine M. Thevenot), et je n’ai vu son nom, pour l’instant, que sous un petit cours de savoir-vivre (ce qui, étant donné le personnage, ne m’étonne guère).

Je trouve ces différences tellement passionnantes que ça me donne envie de relire mes n° de 1880 (parce que ça fait un petit moment que je les ai lus maintenant et j’ai un peu oublié).

Comme j’ai des numéros de plusieurs années à partir de 1902 (jusqu’en 1912 ou 1916 je crois), je vous ferai un article revue par année en ma possession. En tout cas je peux d’ores et déjà vous dire que j’ai vu un joli modèle de robe de bal que je garde dans un coin de ma tête pour un futur bal de Ballades Courtisanes.

Et je vous laisse avec cette publicité pour des corsets que je trouve très intéressante puisqu’elle met en valeur plusieurs types de corsets avec différentes utilités (ce qui ouvre un peu nos oeillères de gens du XXIe siècle à l’égard des corsets. J’en profite d’ailleurs pour vous renvoyer aux excellents article de Heileen la Costumière Hystérique sur les préjugés sans fondement que l’on peut avoir à l’égard des corsets : ici et ).

publicité pour corsets 1902 Belle Époque
Publicité pour Emma Guelle, boutique de corsets à Paris.
Dabs La Mode Illustrée, 1902.

Bonne semaine !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmail


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


%d blogueurs aiment cette page :