La robe de jour natural form version 3

La robe de jour natural form version 3

Je suis maniaque. Vraiment maniaque. Particulièrement pour la finition/décoration de mes costumes. En fait je trouve que les costumes historiques que nous, couturiers amateurs, réalisons ne sont jamais assez décorés (c’est particulièrement frappant pour les costumes à partir du milieu du XIXe siècle d’ailleurs). Du coup j’ai constamment envie de reprendre des vieux costumes pour les améliorer encore et encore. Cette maniaquerie a d’ailleurs l’avantage de me faire faire des économies. ^^

Non contente d’avoir amélioré ma robe de demoiselle d’honneur pour quelque chose de beaucoup plus confortable/joli/historique, j’ai encore envie de la retravailler. Pourquoi ? Parce que cette robe a des manches 3/4 et un décolleté “important” (pour du XIXe siècle, cela s’entend), elle serait donc beaucoup plus appropriée pour une robe de réception ou d’opéra plutôt que pour une robe de jour. En plus, ça tombe, bien je vais voir un ballet à l’opéra en costumes en juillet.

L’envie subite de la reprendre vient d’une image sur laquelle je suis tombée sur Facebook dont j’ai réussi à retrouver la source :

Robe Worth 1879
The gown Charles Frederick Worth designed for Euclid Ave. socialite Alice Wade Everett in 1879.
Western reserve Historical Society
Présentée lors de l’expo “Tying the Knot” en juin 2012 sur les tenues de mariage à Cleveland

Pour rappel, voilà à quoi ma robe ressemble actuellement :

Robe 1880 améliorée devant
Un peu grand au niveau des épaules et un revers pastrèshisto aux manches

J’ai donc l’intention de démonter encore une fois la doublure pour reprendre les épaules (c’est taillé trop grand et ce n’est pas très beau), d’ajouter des plis de mousseline de soie amidonnée sur le décolleté ainsi que des ruchés “coquillage” (que j’ai testé pour ma robe de bal 1810-1815), de supprimer le revers des manches et de le remplacer par des plis de mousseline amidonnée et un ruché identique à celui du décolleté. Je voudrais aussi faire une balayeuse sous le bouillonné avec des plis qui dépassent légèrement.

Mon objectif est de rendre cette robe la plus historique possible même s’il y a un défaut majeur contre lequel je ne peux plus rien faire sinon la jeter et en faire une autre : la coupe.

En effet la coupe de cette robe n’est pas correcte historiquement parlant. Là, mon devant et mon dos sont chacun en 2X2 parties (si vous regardez bien il y a une couture verticale qui passe sur la poitrine). Or je pense qu’il aurait fallu qu’ils soient en 2X1 partie avec simplement de larges pinces au niveau de la taille pour donner la forme sablier (que l’on n’a pas du tout ici malheureusement). Hélas quand j’ai fait cette robe je n’avais pas encore observé assez de robes d’époques, mais c’est en faisant des erreurs que l’on progresse. Je vais donc m’atteler à de nouvelles transformations, il ne sera pas dit que j’abandonne mes vieux costumes à leur triste sort !

Rassurez-vous, je n’oublie pas non plus mon projet de polonaise. Je l’ai repris depuis le week end Regency. J’ai enfin cousu à la main l’ourlet du jupon piqué (il était temps !) et j’ai commencé la décoration en smocks de la deuxième manche. À suivre…

Enregistrer

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmail


4 thoughts on “La robe de jour natural form version 3”

  • Ping : Une robe pour l’Opéra | Mode d'Hier et d'Aujourd'hui
  • Ping : Qu’est-ce qu’il se passe à l’atelier ? | Mode d'Hier et d'Aujourd'hui
  • Ping : HSF – Challenge #18 Re-make, Re-use, Re-fashion (1/2) | Mode d'Hier et d'Aujourd'hui

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


%d blogueurs aiment cette page :